Ce que chaque Musulman devrait savoir au sujet de la Bible et de l’Injil

This post is also available in: English (Anglais) عربى (Arabe) Indonesia (Indonésien) Deutsch (Allemand)

Image de la Bible ouverte. On peut y lire, « The Holy Bible. »

Ce que chaque Musulman devrait savoir au sujet de la Bible

1. La Bible est la Parole de Dieu. La preuve que la Bible est la Parole de Dieu est Jésus. Selon la Bible, Jésus a vécu et Jésus est vivant. Sa tombe est vide (1 Corinthiens 15:1-4)

2. La Bible a été rédigée par environ 40 auteurs humains, d’inspiration divine, pendant environ 1600 ans (1500 av. J.-C.[Moïse] à 100 apr. J.-C. [Apôtre Jean]).

3. La Bible est un texte qui témoigne de l’œuvre de Dieu dans l’histoire,

La foi chrétienne est une foi historique. Elle est liée à certains événements du passé, et s’il pouvait être démontré que ces événements ne s’étaient jamais déroulés, il aurait alors été déduit que la foi chrétienne reposait sur des fondements peu solides.1

Les Chrétiens croient que le Nouveau Testament est inspiré de la Parole de Dieu car Jésus a ressuscité d’entre les morts et est monté à la droite de Dieu au ciel. Jésus est le « Christ » ce qui signifie qu’il a envoyé l’Esprit Saint qui a inspiré les écrivains du Nouveau Testament.

4. Contrairement au Coran, il est vrai que Jésus n’a jamais reçu de livre descendu du ciel,

Coran 5:46-47
Et Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné l’Injil,2 dans lequel il y avait guide et lumière pour confirmer ce qu’il y avait dans la Taurat avant, un guide et une exhortation pour Al-Muttaqun. Laissez les gens de l’Injil juger d’après ce qu’Allah y a révélé. Et quiconque ne juge pas d’après ce qu’Allah a révélé (alors) ces (gens) sont des Fasiqun pour Allah.

L’affirmation du Coran sur l’Injeel est elle-même une tentative de corruption du Nouveau Testament car Jésus n’a jamais reçu de livre descendu du ciel (Injeel).

Les disciples de Jésus ont quatre évangiles mais n’ont jamais eu ce que le Coran qualifie d’Injeel.3

Jésus est la révélation envoyée du ciel (Jean 1:14). Jésus est la bonne nouvelle et cette bonne nouvelle a culminé avec son enseignement au sujet de Dieu, sa mort sur la croix pour le pêché, sa résurrection d’entre les morts, et son ascension à la droite de Dieu.

Les évangiles chrétiennes et le reste du Nouveau Testament sont la bonne nouvelle sur la raison pour laquelle Jésus a été envoyé du ciel. Le Coran—à presque chaque point principal—nie ou ne proclame pas clairement (Grec : εὐαγγελίζω) la bonne nouvelle (Grec : εὐαγγέλιον) concernant la personne de Jésus Christ et son œuvre.4

Si vous n’avais jamais lu d’évangile chrétienne, je vous invite à lire Mathieu, Marc, Luc et Jean.

5. L’enseignement biblique sur la mort de Jésus sur la croix est clair. Le récit coranique est ambigu. Le déni de l’islam par rapport à la mort de Jésus sur la croix n’est pas historique.

Les événements qui se déroulent au cours de l’histoire sont vrais pour tout le monde. Comme le récit musulman à propos de la mort et de la résurrection de Jésus contredit ce qui s’est déroulé dans l’histoire, l’Islam ne peut pas être authentique.

6. Chaque musulman devrait savoir que le Bible et le Coran contiennent des erreurs de transcription.5

Lire ceci pourrait aussi vous intéresser :

Jésus est mort sur la croix et ressuscité d’entre les morts (Coran 4:157-158)

Trinité, Tawhid et Monothéisme

Footnotes

  1. Alan Richardson, Christian Apologetics (London: SCM, 1947), 91 cité dans Ronald H. Nash, Christian Faith and Historical Understanding, [Dallas: Word Publishing/Probe Books, 1984], 12.
  2. L’Injil coranique (livre donné à Jésus depuis les cieux) n’a pas le même sens que le mot Grec εὐαγγέλιον. Le mot grec εὐαγγέλιον signifie « bonne nouvelle.” Il fait référence aux événements historiques et jamais à un livre descendu du ciel donné à Jésus. Jésus n’a jamais reçu de livre descendu du ciel. Aucun livre de ce genre (Injil) n’existe aujourd’hui. Aucun livre de ce genre (Injil) n’a existé avant Muhammad. L’Injil coranique est une fiction historique. L’Injil coranique ne devrait donc pas être confondu avec le mot grec εὐαγγέλιον, auquel les disciples de Jésus ont toujours fait référence comme la « bonne nouvelle » à propos de Jésus.
  3. Le mot biblique évangile (grec: εὐαγγέλιον) réfère à la bonne nouvelle et au sermon (grec : εὐαγγελίζω) la bonne nouvelle concernant le royaume de Dieu, le Messie de Dieu (Christ), et ce que Jésus a accompli et accomplit dans l’histoire,

    1 Corinthiens 15:1–4
    Je vous rappelle, frères, l’Évangile (Grec : εὐαγγέλιον) que je vous ai annoncé (Grec : εὐαγγελίζω), que vous avez reçu, dans lequel vous demeurez fermes, et par lequel aussi vous êtes sauvés, si vous le retenez dans les termes où je vous l’ai annoncé (Grec : εὐαγγελίζω); autrement, vous auriez cru en vain. Je vous ai transmis, avant tout, ce que j’avais aussi reçu : Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures ; il a été enseveli, il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures…

    Les disciples de Jésus ont annoncé (Grec : εὐαγγελίζω) la bonne nouvelle (Grec : εὐαγγέλιον) concernant Jésus et des années plus tard ils ont écrit la bonne nouvelle qu’ils ont annoncée dans les livres que les chrétiens appellent évangiles : Mathieu, Marc, Luc, et Jean.

    Les quatre évangiles du christianisme sont des récits d’inspiration divine sur la bonne nouvelle de Jésus qui confirme les écrits de l’Ancien Testament, Sa mort pour le pêché, sa victoire sur le diable et la mort, et la vie éternelle de ceux qui croient en lui (Jean 20:30-31). Le Coran —presqu’à chaque point clé—nie ou ne proclame pas clairement (εὐαγγελίζω) la bonne nouvelle (εὐαγγέλιον) concernant la personne de Jésus Christ et son œuvre.

  4. La “personne et l’œuvre” de Jésus est une phrase théologique qui fait référence à qui est Jésus (i.e. La deuxième personne de la Trinité; vraiment Dieu et vraiment Homme; fils de Dieu; Seigneur; Sauveur; etc.) et à ce que Jésus a accompli (son obéissance parfaite à la loi de Dieu; la défaite de Satan; la mort sur la croix pour le pêché; la résurrection d’entre les morts; et son autorité continue depuis les cieux maintenant qu’il est assis à la droite de Dieu le père  [Mathieu 28:18-20; Hébreux 1:1-3]).
  5. Les évangiles chrétiennes ne contiennent pas d’erreur de transcription de l’Injil coranique, car l’Injil coranique n’a jamais existé (voir #4).